ADDITIFS ALIMENTAIRES… Choisissez-les au naturel

Sans réel valeur nutritive et pour beaucoup d’entre nous nocifs,les additifs alimentaires on envahi les produits industriels mais il existe des alternatives sans danger pour notre santé.

Bio et simple d’utilisation, ces aides culinaires donnent un goût et une texture irrésistible aux nous plats sucrée comme salée.spices

Dans les étiquettes de plats alimentaire vous y trouverez forcement des additifs:  E110, E441, E951,… ils  permettent d’ accentué le goût des aliments , de les colorer d’ améliorer leur texture ou conservation mais aussi d’éviter les problèmes d’oxydation. il existe aujourd’hui plus de 600  et on estime que un enfant peut avaler en moyenne plus de 100 additif par jour, nombre d’entre eux présentent une toxicité , et ils sont de plus en plus mis en cause dans les phénomènes allergiques (réactions  cutanées, asthme, insomnies, etc.)

Il existe une multitude de des aides culinaires végétal que vous permettent de remplacer facilement les additifs toxiques ou les ingrédients d’origine animale pour des produits sains et naturels

Pour éviter tous les additif, l’idéal es de cuisiner a partir des produits bruts, le retour de  recettes simple ne veut pas dire que la cuisine  doit être fade! il est facile de se tourner vers les aides culinaires pour parfumer des gâteaux, épaissir des préparations ou donner de goût à des légumes cuites à la vapeur.

Les colorants naturels

Donner des couleurs a nous plats est un jeu d’enfants grâce à l’utilisation de certains plantes ou légumes.Ainsi la poudre de curcuma emmena du soleil dans les préparations (entremets, gâteaux, smoothies) en plus de ses vertus anti-inflammatoires, tout comme la poudre de safran.

Plus onéreuse le jus de betteraves, quand à lui ajouté en début ou à   fin de cuisson permet d’obtenir du riz ou des œuf durs intensément colorées, et pour des notes du vert la poudre de spiruline, le thé matcha ou la poudre d’herbe de blé peuvent parfaitement s’inviter dans nous recettes, une cuillère à café suffit pour teinter la préparation. Même constat pour le charbon végétal en poudre que l’on utilise jusque dans les limonades.

Les agents de texture:

La cuisine sans gluten à le vent en poupe et peut compter désormais sur des aides culinaires  pour airer pains et viennoiseries, permettant la levée et donner plus de moelleux.  On citera le gomme de guar (1 cuillère a café pour 200gr de farine). La gomme xanthane, quand à elle est utilisée  pour lier ou épaissir les sauces. parmi les autres épaississants naturels connu et sans danger pour la santé  ont peut citer les   fécules (de pomme de terre, de maïs et de tapioca), l’arrow-root ou la crème de riz précuite, elles s’utilisent comme la célébrè maïzena, elles permettent d’alléger les sauces et patisseries. En fin pour cailler des préparations liquides sans présures comme le lait de soja, le jus de citron ou le vinaigre ou bien encore le sel de nigari font coaguler tout types de lait (1 cuillère a café ou du sel de nigari pour 1/2 litre du lait).

Les gélifiants

Pur donner de la consistance aux liquides ou purées à la place de la gélatine animal , on préférera l’agar agar en poudre, (compte  2 gr pour     500 mg de liquide) , pour réaliser des bavarois des gelées ou  épaissir des  confitures. Ce ingrédient issu d’ algues rouges est naturel et sans aucune goût ni aucun odeur. La pectine en quand a elle, permet de gélifier des réparations comment la gelées des fruits et des confitures.

Ont peut l’extraire soit même des pelures de fruits et d’agrumes, ais cela demande un certain savoir-faire. ont la trouve toute faite sous forme de poudre.

Les conservateurs

Rien de mieux que le sel pour conserver les légumes naturellement. Cela demande beaucoup moins de travail que les bocaux stérilisées ou les légumes blanchies puis congelées .

Il suffit de couper des légumes crus (ail, carottes, cornichons, choux,) en petits morceaux que ont disposera en suite dans un bocal. les légumes seront ensuite couvertes d’une saumure (30 gr de sel pour 1l d’eau) ou bien saupoudrée généreusement de couches de gros sel, au bout de trois semaines, ce mode de conservation en plus de préserver les nutriments apportera de probiotiques naturels a l’organisme grâce au procédé de lactofermentation. Les légumes ainsi cuisinées se gardent ainsi un an.

Les exhausteurs de goût :

Éléments phares de la cuisine ayurvédique, les épices et les aromates relèvent ou parfument tout les plats, même les plus fades. Ainsi le sumac,  très connu au Moyen Orient apporte un petit goût vinaigrée, légèrement salée au mets. Le curry se marie aussi bien avec les poissons qu’ avec les plats de légumes.

N’oublions pas non plus le miso (blanc ou brun) au goût très salée, un condiment traditionnel Japonais qui est un véritable probiotique naturel.

En fin les huiles essentielles (menthe, citronnelle, estragon, citron zeste…) elles présentent aussi des belles alternatives aux exhausteurs de goût chimiques a conditions  d’en utiliser une a deux goutes maximum das vous plats tant leurs arômes sont concentrées!

Côté douceur, oubliez le sucre blanc raffinée acidifiant pour l’organisme et aux index glycémique élevée!

tournez-vous plutôt vers des produits sucrant naturels riches en minéraux et antioxydants comme le sucre de fleur de coco, la poudre de stévia ou les sirops naturels ( de coco,  de riz, d’érable, la mélasse de raisins) . pensez aussi au bananes mûres écrasées dans le porridge du matin ou le fameux gâteaux aux yaourt

Les additifs naturelles sont donc faciles à utiliser en cuisine en plus de leur pouvoir (liant, épaississant, colorant, etc…), Ils apportent aussi d’autres minéraux et autres nutriments essentiels au bon fonctionnement de nôtre organisme.

si vous n’aimez pas cuisiner, sachez que le bio n’autorise qu’une cinquantaine de additifs alimentaires contre 600 dans le circuit conventionnel.

 

 

 

 

 

 

Source: Plantes & santé- mars 2017

 

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *