ADENOME DE LA PROSTATE, NE PAS RESTER IMPUISSANT…

ADENOME DE LA PROSTATE, NE PAS RESTER IMPUISSANT…

Autour de la cinquantaine l’hypertrophie de la prostate appelée aussi adénome bénin s’inscrit dans le processus de vieillissement plus ou moins rapide. L’aromathérapie constitue un outil de prévention et même un soutien énergétique et psycho émotionnel au même titre que la réflexologie plantaire, car ce désordre fonctionnel peut aussi profondément bousculer l’équilibre masculin.

Fréquentes envies d’uriner surtout la nuit, diminution de la puissance du jet mictionnel, difficulté à vider complètement la vessie, pouvant aller jusqu’au blocage vésical, infections urinaires récidivantes, troubles de l’éjaculation et baisse de la libido, ce problème concerne près d’un homme sur deux après 50 ans. Le risque de cet état inflammatoire congestif chronique est de basculer à un moment donné sur une tumeur cancéreuse, auquel s’ajoute une dimension très angoissante.

12-symptomes-du-cancer-de-la-prostate-que-les-hommes-ne-devraient-pas-ignorer

L’ACTIVITE SEXUELLE, OUTIL DE PREVENTION

Etymologiquement parlant la prostate signifie : « qui se tient devant », glande qui se tient à la sortie de la vessie, l’uretère, tuyau qui amène l’urine vers l’extérieur de la vessie, ainsi ces disfonctionnements impactent directement le système urinaire et la fonction érectile.

La prostate participe à la fabrication de sperme pour entretenir l’élasticité et la tonicité du tissu prostatique.

Il est important de veiller à stimuler l’élimination et décongestionner régulièrement tous les organes du petit bassin. Les stases et ralentissement circulatoire (des fluides et des énergies) sont en Médecine Traditionnel Chinoise synonyme de mort.
La réflexologie plantaire contribue à un meilleur équilibre en accélérant le décongestionnement des tissus dû au travail des émonctoires.
Dans l’univers de l’aromatique, toutes les essences de conifères à la fois douces et vivifiantes seront particulièrement adaptées pour reconnecter localement cette partie du corps à la circulation et à la vie.

Source : magazine Plantes et Santé – février 2015

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *